Blast Hourstriker, quand Ulysse Nardin dépasse le mur du son



Ulysse Nardin a mis toute son énergie créative pour mettre au point un ovni horloger au design futuriste, capable de repousser les frontières visuelles et sonores possibles.

Avec la Blast Hourstriker, dont l’habillage est inspiré des avions furtifs et dont le calibre automatique à sonnerie au passant est régulé par un tourbillon volant maison, le temps est dit en musique ! La Manufacture franchit ainsi une nouvelle dimension esthétique et acoustique, en permettant au son de se répandre dans l’air avec l’intensité d’une véritable onde de choc : l’heure est désormais audible en toute situation. Avec la Blast Hourstriker, les horlogers de la manufacture ont dû relever plusieurs défis. Notamment celui d’améliorer le ratio qualité/puissance habituellement rencontré sur les montres à carillon, grâce à un système d’amplification hi-tech développé avec Devialet, dont l’un des fondateurs appartient en droite ligne à la famille Ulysse Nardin.

Pour garantir à la sonnerie de la Blast Hourstriker des performances acoustiques supérieures à la moyenne tout en restant parfaitement audible, ce mouvement intègre une membrane en titane. Une fois en action, cette membrane Devialet agit comme le ferait haut-parleur de chaîne Hi-Fi. Grâce à ce système, le son est à la fois libéré et amplifié ! L’autre grand défi a été de rendre le mécanisme de sonnerie visible sur le côté du cadran. Un exploit technique et acoustique pour cette montre en or rose et titane proposée avec 3 bracelets (alligator, velours ou caoutchouc) au prix de 91 000 €.