Galerie TRIFF



Les kilims sont des tapis tissés en laines. Ils étaient tissés par des femmes nomades ou des villageoises, à des fins personnelles. Ces femmes travaillaient sans carton à dessin. Elles créaient leurs tissages à partir des motifs traditionnels de leurs tribus ou de leurs régions appris de leurs mères ou leurs grand-mères.

Après avoir découvert ces tissages au cours d’un voyage au Moyen Orient, la galerie TRIFF va largement contribuer au début des années 70, à faire connaitre ces tapis en France et en Europe.

Dès sa création, la galerie a toujours privilégié les critères de qualité, d’authenticité, d’esthétisme et d’originalité pour le choix de ses kilims. Si certaines femmes étaient très douées, toutes n’étaient pas forcément de bonnes tisserandes, de bonnes coloristes ou n’avaient pas un sens artistique très développé. Aussi, seulement 5 à 10% des pièces anciennes vues sont sélectionnées.



En 1990, la galerie TRIFF a été la première à créer des kilims contemporains et ce, avec la même exigence de qualité et une démarche éco-responsable.

C’est ainsi qu’elle utilise les plus belles qualités de laines filées à la main et teintées avec des colorants végétaux. Cela permet d’obtenir des effets de matière et une profondeur des couleurs parfaitement adaptée à des motifs très contemporains tout en donnant vie au tapis. L’ensemble de la fabrication continue d’être faite par les femmes dans les villages, ce qui a permis de maintenir une tradition et un tissu économique rural, avec des visites régulières dans ces villages pour mettre en place et suivre la réalisation des kilims. Depuis cette époque, la galerie TRIFF n’a cessé d’enrichir son catalogue de nouveaux modèles.